GESTION DE PARC DE VEHICULES


pour les entreprises et les collectivités

SE CONNECTER

Entreprise | Conducteur
OUTILS
 
Calculer
 
Rechercher un article

Les amortissements non déductibles

Les charges relatives à l'exploitation d'un parc automobile sont déductibles des bénéfices imposables. Les amortissements concernant les véhicules eux-mêmes le sont également. Par exception, les amortissements pratiqués sur les voitures particulières sont plafonnés. La base de calcul des amortissements déductibles est plafonnée à 18.300 euros pour les véhicules émettant moins de 200 grammes de CO² par kilomètre, et à 9.900 euros pour ceux qui émettent plus de 200 grammes de CO² par kilomètre.

 

 

Cette mesure qui vient s'ajouter aux autres pénalise encore un peu plus les voitures particulières et notamment les voitures les plus émettrices de CO². Le montant des amortissements non déductibles, donc imposables, alourdit significativement la facture fiscale.

 

Mécanisme du plafonnement

 

Depuis le 1er janvier 2006, il existe deux plafonnements distincts pour l'amortissement des Voitures Particulières (VP) applicables selon la date d'acquisition du véhicule et son taux d'émission de CO². Ces modalités de plafonnement concernent autant les véhicules acquis neufs que d'occasion.

 

Déductibilité des amortissements à hauteur d'un prix d'acquisition plafonné à 18.300 €

 

Ce plafond de déduction est applicable aux véhicules acquis :

 

  • avant le 1er janvier 2006,
  • à compter du 1er janvier 2006 et dont la date de mise en circulation est intervenue avant le 1er juin 2004,
  • à compter du 1er janvier 2006 dont la date de mise en circulation est intervenue après le 1er juin 2004 et émettant moins de 200 g CO²/km.

 

À savoir : Chaque modèle de véhicule possède une consommation « conventionnelle » de carburant et un taux d'émission de CO², portés à la connaissance des acquéreurs lors de son acquisition (rubrique V7 de la Carte Grise). Si la consommation réelle du véhicule diffère de celle mentionnée dans les dispositions conventionnelles (fréquent pour les véhicules les plus anciens), seul le taux d'émission conventionnel devrait être retenu par l'administration fiscale.

 

Exceptions à la règle du plafonnement

 

L'amortissement est totalement déductible pour les véhicules suivants:
Les véhicules utilitaires (VU) ;
Les véhicules nécessaires à l'exercice de l'activité en raison même de son objet ; par exemple, pour les entreprises de transport de personnes, les taxis, les auto-écoles, les ambulanciers.

 

Modalités de calcul du plafonnement

 

Annuité excédentaire = (prix du véhicule à 18.300 ou 9.900)
non déductible nombre d'annuités d'amortissement

 

Le prix du véhicule à prendre en compte inclut les options et accessoires (non dissociables), et les frais de mise à disposition et de transport figurant sur la facture d'achat. Le prix d'achat s'entend TTC pour les voitures particulières (la TVA n'est pas déductible sur ces véhicules).

 

Source : Observatoire du Véhicule d'Entreprise

 

 

 

Dans le même domaine :

-Synthèse de la fiscalité 2013 pour les entreprises

-Gestion de flotte automobile, les premiers pas de l'optimisation

-Bonus Malus 2013

-La TVS 2013 reste à un haut niveau

-5 conseils pour optimiser votre TVS

-Indeminités kilométriques 2013, des changements importants

-Calcul de TVA sur le diesel pour les véhicules de fonction, des erreurs qui peuvent coûter cher

-Bien calculer l'avantage en nature lié à l'utilisation d'un véhicule d'entreprise

-Traitement des contraventions en entreprise, quelle attitude adopter ?

 

 





Partager l'article :

buzzdeliciousdiggfacebookgooglelinkedinpingstumbleupontwitteremail

DEVENIR

CLIENT

NE CHANGEZ RIEN
NOUS NOUS OCCUPONS DE VOS VEHICULES ET VOUS FAITES DES ECONOMIES

INFOS

CONTACT

contact@direct-fleet.com

par téléphonne

0 970 44 39 59

Mon numéro est :

S'INSCRIRE

GRATUITEMENT

Accéder aux outils de calcul et simulation

Visualiser les articles historiques

Gérer son parc en autonomie